Tirer parti du pouvoir des cotisations automatiques

Bien que 65 % des Canadiens épargnent activement en vue de leur retraite, la plupart d’entre eux ne mettent pas suffisamment d’argent de côté. Selon Statistique Canada, le montant moyen de l’épargne-retraite des Canadiens est bien inférieur au montant nécessaire pour que la majorité d’entre eux puissent maintenir le même niveau de vie que lorsqu’ils travaillaient. 

Bien entendu, tout le monde sait qu’il devra, à un certain moment, arrêter de travailler et utiliser ses économies pour survivre. Alors pourquoi est-ce si difficile pour bon nombre d’entre nous de mettre de l’argent de côté pour l’avenir? 

La science donne à penser qu’il ne s’agit pas simplement d’un manque de jugement. En effet, le cerveau a évolué de manière à privilégier nos besoins immédiats par rapport à ceux qui pourraient survenir dans l’avenir et à préférer la voie la plus facile, en évitant les difficultés dans la mesure du possible. 

Malheureusement, aux yeux de la plupart d’entre nous, épargner pour la retraite va à l’encontre de ces instincts, car cela impliquerait de renoncer à notre satisfaction immédiate et de faire des efforts pour planifier notre avenir financier.

Une façon de contourner ces obstacles est d’avoir recours à des cotisations automatiques pour approvisionner nos comptes enregistrés. Grâce à l’automatisation du processus d’épargne, nous pouvons éviter les tentations et garder le cap, et ce, sans avoir à faire preuve de persévérance et de discipline.

La science d’une épargne réussie

Il est facile de nous reprocher nos mauvaises habitudes avec l’argent, soit de trop dépenser et de ne pas économiser assez.

Mais trouver la motivation pour épargner est difficile pour presque tout le monde, et ce n’est pas simplement par manque de volonté ou parce que la société nous incite à vivre – et à consommer – dans le moment présent. 

Selon des spécialistes de l’économie comportementale, qui étudient les façons dont nous pensons et agissons lorsqu’il est question d’argent, des obstacles psychologiques concrets nous empêchent de prendre les bonnes décisions pour le long terme. 

C’est dans notre nature de nous concentrer sur nos besoins à court terme plutôt que sur nos besoins à long terme. Ceci explique pourquoi il est plus facile de dépenser pour ce qui nous donne une satisfaction immédiate que d’économiser pour parer aux imprévus ou en vue de la retraite. 

De plus, comme vous pouvez le savoir par expérience, nous avons tendance à faire preuve d’inertie. Si nous n’avons jamais épargné régulièrement, faire les premiers pas en ce sens peut être le plus difficile.

Heureusement, nous pouvons utiliser ces obstacles psychologiques à notre avantage. Shlomo Benartzi, un professeur en matière de prise de décision comportementale, croit que nous pouvons faire un choix responsable lorsque nous le considérons comme un choix facile. 

En d’autres mots, puisque nous préférons faire le moins d’efforts possible, les cotisations automatiques destinées à notre épargne sont grandement avantageuses pour nos objectifs à long terme. Une fois les cotisations établies, nous économisons sans avoir à lever le petit doigt. 

Ainsi, vous avez deux choix : miser sur vos efforts, votre discipline et votre sens des responsabilités pour épargner à chaque paie, ou faire en sorte qu’il vous serait plus laborieux d’arrêter d’économiser. Nous vous laissons deviner quel choix est le plus facile.

Avantages psychologiques et financiers

Les cotisations automatiques à votre régime enregistré d’épargne-retraite (REER) ou à votre compte d’épargne libre d’impôt (CELI) vous assurent que votre épargne-retraite fructifie de façon constante, sans effort de votre part après leur établissement initial. 

En plus des avantages financiers évidents, les cotisations périodiques vous procurent l’avantage psychologique de savoir que vous investissez dans votre avenir, ce qui peut être une grande source de confiance et de sécurité financières. 

Planifier sa retraite et se constituer un pécule signifie moins de stress. Vous pouvez donc profiter pleinement du présent en sachant que votre avenir est protégé. 

Enfin, de nombreux investisseurs versent régulièrement des cotisations en espèces, puis les investissent au moment opportun, mais ceux qui choisissent d’investir directement leurs cotisations périodiques profitent d’un autre avantage : les placements réguliers, peu importe ce que fait le marché. 

Il s’agit d’une excellente stratégie qui est contraire à l’approche fondée sur l’anticipation du marché. Pour en savoir plus sur l’efficacité de cette approche, consultez notre article sur la méthode de la moyenne d’achat.

Tirer le meilleur parti de vos comptes enregistrés

Si vous êtes prêt à effectuer des cotisations automatiques à votre REER ou votre CELI, il est utile de connaître vos plafonds de cotisation, afin de vous assurer que vous cotisez suffisamment pour les atteindre ou vous en approcher le plus possible. 

Pour l’année d’imposition 2021, votre plafond de cotisation à un REER personnel correspondait à 18 % de votre revenu gagné avant impôt pour l’année précédente, jusqu’à concurrence de 29 210 $ (moins si vous avez un régime de retraite offert par l’employeur). 

Le plafond de cotisation au CELI était de 6 000 $. Votre avis de cotisation de l’année précédente indique si vous avez des droits de cotisation inutilisés pour ces deux comptes. 

Par exemple, si votre salaire brut est de 100 000 $, vous pouvez cotiser 18 000 $ à votre REER. En épargnant 1 500 $ par mois, vous pouvez maximiser vos cotisations. En épargnant 458,33 $ par mois, vous maximisez vos cotisations à votre CELI.

Établir des cotisations périodiques en toute simplicité avec Qtrade Investissement direct

Si vous n’effectuez pas encore de cotisations périodiques, Qtrade Investissement direct vous facilitera la tâche. Vous n’avez qu’à vous connecter à votre compte, puis à sélectionner Transfert de fonds sous l’onglet Mes comptes. Vous pouvez ensuite ajouter une institution financière et établir votre transfert automatique en une seule étape.

Si vous détenez des fonds communs de placement dans vos comptes enregistrés, vous pouvez établir un plan systématique pour y investir directement. Si la valeur actuelle de votre compte ne dépasse pas 25 000 $, nous éliminons les frais administratifs trimestriels si vous établissez des cotisations périodiques de 100 $ par mois ou plus.

Rappel : bien que l’objectif soit de maximiser les cotisations destinées à votre retraite, ne vous découragez pas si cela n’est pas financièrement réaliste pour vous en ce moment. Le but est simplement d’épargner, ne serait-ce qu’un petit montant, et de rendre le processus aussi simple, uniforme et facile que possible. 

Au fil du temps, les montants cotisés fructifieront, ce qui vous encouragera à garder le cap, tout en ayant un sentiment croissant de liberté et de sécurité financières. 

Configurez des contributions récurrentes dès aujourd’hui!

Connectez-vous à Qtrade

Références

Statistique Canada. Tableau 11-10-0016-01 « Actifs et dettes détenus selon le type de famille économique, par groupe d’âge, Canada, provinces et certaines régions métropolitaines de recensement, enquête sur la sécurité financière (x 1 000 000) », dernière modification le 6 juin 2022. https://www150.statcan.gc.ca/t1/tbl1/fr/tv.action?pid=1110001601&request_locale=fr

Shlomo Benartzi, « How Digital Tools and Behavioural Economics Will Save Retirement », Harvard Business Review, 7 décembre 2017.  https://hbr.org/2017/12/how-digital-tools-and-behavioral-economics-will-save-retirement.

Gouvernement du Canada, « Plafonds des CD, des PD, des REER, des RPDB, des CELI et le MGAP », 29 novembre 2021. https://www.canada.ca/fr/agence-revenu/services/impot/administrateurs-regimes-enregistres/fesp/plafonds-cd-reer-rpdb-celi-mgap.html.