Partager

Une introduction aux obligations

Les investisseurs autonomes ont accès à un large éventail de produits dans leurs comptes de courtage en ligne. Bien que certains investisseurs privilégient les titres axés sur les actions, les obligations et autres produits de titres à revenu fixe peuvent vous aider à diversifier votre portefeuille, obtenir un revenu de placement, et gérer les risques.

Dans cet article, nous aborderons les questions suivantes :

 

Qu’est-ce qu’une obligation?

En bref, une obligation représente un prêt que vous, en tant qu’investisseur, consentez à une société ou à un gouvernement (aussi appelé l’émetteur). Vous (le prêteur) gagnez des intérêts en contrepartie du fait que vous fournissez aux sociétés ou aux gouvernements (les emprunteurs) les liquidités dont ils ont besoin pour exercer leurs activités.

Quand une société doit mobiliser des fonds pour investir dans sa croissance et son développement ou acquérir une autre entreprise, elle peut vendre (ou émettre) des obligations. Les gouvernements émettent eux aussi des obligations, qui constituent leur principal moyen de mobiliser des fonds pour financer l’amélioration d’infrastructures comme les routes et les aéroports. L’argent tiré de l’émission d’obligations sert également aux activités courantes quand les autres sources de revenu (comme les impôts, taxes et autres frais) ne suffisent pas à couvrir les coûts.

Une obligation procure des intérêts pendant une période donnée (la durée) fixée au moment de son émission. Quand l’obligation arrive à échéance à la fin de sa durée, l’émetteur vous rembourse le montant de votre placement initial (le capital). Habituellement, le taux d’intérêt et le montant de chaque paiement sont fixés lors de l’émission de l’obligation. C’est pourquoi les obligations sont considérées comme des « titres à revenu fixe » et c’est une des raisons pour lesquelles elles peuvent paraître moins risquées qu’un placement (comme une action) dont le rendement peut connaître des fluctuations spectaculaires à court terme.

Comment fonctionnent les obligations?

Une obligation représente un prêt qui procure des intérêts pendant une période donnée (la durée). Quand le terme de l’obligation est échu, l’émetteur vous rembourse le montant de votre placement initial (le capital).

Le terme d’une obligation est fixé au moment de son émission. Il existe des obligations à court terme (habituellement un an ou moins), à moyen terme (deux à dix ans) et à long terme (30 ans ou plus). En général, plus le terme est long, plus le taux d’intérêt sera élevé pour compenser le risque supplémentaire que vous prenez en immobilisant votre argent plus longtemps.

La valeur d’une obligation dépend de l’intérêt qu’elle procure et de l’évolution de l’économie. Le taux d’intérêt d’une obligation ne changera pas quand les autres taux d’intérêt varient. Si une obligation procure un intérêt plus élevé que ce qui est offert ailleurs, vous voudrez probablement payer davantage pour l’acquérir. Si elle procure un intérêt moins élevé, ce sera le contraire.

Les prix des obligations fluctuent à l’inverse des taux d’intérêt. La baisse des taux d’intérêt fait habituellement augmenter la valeur des obligations en circulation. La hausse des taux d’intérêt fait habituellement diminuer la valeur des obligations en circulation. D’autres facteurs – comme le taux de rendement – contribuent aussi à faire d’une obligation un bon ou un mauvais placement.

À l’émission, les obligations sont vendues au pair, c’est-à-dire à la valeur nominale, habituellement en coupures de 1 000 $. La société ou le gouvernement qui offre l’obligation (l’émetteur) assume les frais liés à son émission, le cas échéant. Après leur émission, les obligations sont négociées sur le marché secondaire; autrement dit, elles s’achètent et se vendent par l’intermédiaire de courtiers, à la manière des actions. La société ou le gouvernement émetteur ne tire rien de ces opérations sur le marché secondaire.

Vous voulez recevoir des astuces de négociation, des mises à jour de service et des offres par courriel?

Inscrivez-vous dès aujourd’hui

Comment faire de l’argent avec les obligations

Il y a deux principales manières de faire de l’argent avec les obligations.

1.      Recevoir des paiements d’intérêts

Une fois que vous avez acheté une obligation, vous recevrez habituellement des paiements d’intérêts réguliers tant que vous la détenez, et la valeur nominale (le montant que vous avez investi) vous sera remboursée à l’échéance de l’obligation.

Par exemple, si vous achetez une obligation à cinq ans de 10 000 $ assortie d’un taux d’intérêt de 3 % et la conservez jusqu’à l’échéance, vous recevrez des paiements d’intérêts de 300 $ (10 000 $ x 3 %) durant chacune des cinq années. Votre rendement sera donc de 1 500 $ (300 $ x 5 ans) sur la durée de l’obligation.

2.      Vendre l’obligation plus cher que vous l’avez achetée

Les obligations émises lorsque les taux d’intérêt sont élevés prennent de la valeur quand les taux baissent. Par exemple, si vous détenez une obligation rapportant un taux d’intérêt de 8 % et que le taux des obligations émises actuellement est de 5 %, des investisseurs pourraient souhaiter acheter votre obligation pour obtenir le taux d’intérêt plus élevé. Vous pourriez donc faire de l’argent en vendant votre obligation avant l’échéance puisque vous recevriez plus que le montant que vous avez payé. Cependant, à l’inverse, si les taux d’intérêt montent après que vous avez acheté une obligation, le prix (ou la valeur) de l’obligation va baisser. Vous perdriez donc de l’argent en la vendant avant l’échéance.

Terminologie des obligations

Émetteur de l’obligation

L’émetteur de l’obligation est la société ou le gouvernement qui mobilise des fonds. Les investisseurs peuvent acheter des obligations de divers émetteurs, y compris le gouvernement du Canada, des gouvernements étrangers, des sociétés canadiennes et américaines, des villes et des provinces, ainsi que des agences gouvernementales comme des sociétés d’État et des administrations aéroportuaires.

Durée de l’obligation

Il existe des obligations à court terme (habituellement un an ou moins), à moyen terme (deux à dix ans) et à long terme (30 ans ou plus). La durée de vie d’une obligation est fixée au moment de l’émission. En général, plus la durée est longue, plus le taux d’intérêt sera élevé pour compenser le risque supplémentaire que vous prenez en immobilisant votre argent plus longtemps.

Taux de rendement de l’obligation

Le taux de rendement d’une obligation correspond au rendement que vous gagnez. Si vous achetez une obligation à 10 ans de 1 000 $ assortie d’un taux d’intérêt de 6 % et la conservez jusqu’à l’échéance, vous gagnerez 60 $ par année (soit 600 $ sur 10 ans) – pour un taux de rendement annuel de 6 % qui est identique au taux d’intérêt.

Notation de l’obligation

Avant d’acheter une obligation, vous voudrez obtenir l’assurance raisonnable que vous recevrez vos paiements d’intérêts à temps et récupérerez votre capital à l’échéance. Les agences de notation des obligations (comme Standard & Poor’s, Moody’s et DBRS Morningstar) sont des sociétés privées qui examinent en détail la situation financière des émetteurs d’obligations (leur solvabilité) et attribuent une note aux obligations en fonction de leur évaluation du risque posé par l’émetteur ou par l’obligation. Ces agences tiennent compte de facteurs comme l’endettement de l’émetteur, la rapidité de la croissance des revenus et des bénéfices de la société, l’état de l’économie et la performance d’autres entreprises du même secteur (ou de gouvernements comparables).

Plus la note d’une obligation est élevée (AAA ou AA+, selon l’agence de notation), moins vous risquez de ne pas recevoir vos paiements d’intérêts. Plus la note est faible (C ou D, selon l’agence de notation), plus le risque est grand.

Types d’obligations

Les obligations se présentent sous des formes multiples décrites par une foule de termes spécialisés. Il importe néanmoins de comprendre les caractéristiques de tous les produits à revenu fixe offerts afin de choisir ceux qui répondent le mieux à vos besoins. Voici la définition de certaines des catégories d’obligations les plus communes :

  • Les obligations de sociétés sont des obligations émises par des entreprises. Il s’agit habituellement de « débentures », garanties par la réputation et la solvabilité de la société plutôt que par un actif particulier. Les sociétés peuvent aussi émettre des « obligations adossées à des actifs », qui sont garanties par un actif particulier, comme un immeuble ou du matériel. Les obligations de sociétés sont entièrement imposables et offrent en général un taux de rendement plus élevé que les obligations d’État habituellement jugées plus sûres.
  • Les obligations fédérales sont émises par le gouvernement du Canada, dont elles constituent une importante source de financement. Il s’agit d’obligations à moyen terme (2 à 10 ans) ou à long terme (10 à 30 ans) qui sont entièrement garanties par le gouvernement qui dispose d’un pouvoir de taxation pour payer ses dettes. Ces obligations possèdent la meilleure qualité de crédit, mais elles offrent en général un taux d’intérêt moins élevé que les obligations de sociétés.
  • Les bons du Trésor fédéral sont des obligations d’État à court terme (moins d’un an), qui constituent la principale composante du marché monétaire. Les investisseurs achètent ces bons pour placer une partie de leur réserve de liquidités ou comme véhicule de placement temporaire. La Banque du Canada permet de réinvestir ces obligations pour une période maximale de deux ans sans faire de nouvelle demande. Les bons du Trésor sont les plus sûrs des obligations à court terme, mais leur rendement est plus faible.  
  • Les obligations municipales sont des obligations émises par des villes, des provinces ou d’autres organismes gouvernementaux pour financer des projets. Elles procurent un taux d’intérêt moins élevé que les obligations de sociétés ayant une notation comparable, mais généralement supérieur à celui des obligations du Trésor fédéral. Elles ne sont pas aussi sûres que les obligations d’État fédérales.
  • Les obligations de première qualité sont des obligations dont les émetteurs ont une note de solvabilité élevée. Elles sont généralement jugées sûres parce qu’il est hautement probable que vous recevrez des paiements d’intérêts réguliers, ainsi que le remboursement de la valeur nominale de l’obligation à l’échéance.
  • Les obligations à rendement élevé sont plus risquées que les obligations de première qualité. Les investisseurs disposés à prendre des risques en contrepartie d’un rendement plus élevé ont tendance à acheter des obligations de sociétés ou des obligations municipales assorties d’une notation moins élevée – ou non notées – communément appelées « obligations spéculatives » ou « titres de créance à rendement élevé ».

Vous souhaitez en apprendre davantage sur les obligations? Consultez le

Guide sur les placements à revenu et les actions à dividendes de Qtrade

Risques liés aux obligations

Les placements obligataires comportent des risques dont il faut tenir compte. Souvent, les obligations ne sont garanties que par la solvabilité de la société ou du gouvernement qui les émet. Si l’émetteur ne peut rembourser son prêt (défaut de paiement), vous risquez de perdre la totalité ou une partie de votre placement.

Par ailleurs, si les taux d’intérêt montent, vous perdriez de l’argent en vendant une obligation plus ancienne qui procure un taux d’intérêt moins élevé, puisque les investisseurs l’achèteront à un prix moins élevé que celui que vous avez payé pour l’acquérir.

L’inflation fait aussi courir un risque aux détenteurs d’obligations. Le montant en dollars que rapporte une obligation ne change pas à la longue, de sorte que l’inflation peut en réduire la valeur. Par exemple, si vous détenez une obligation à 30 ans qui procure des intérêts annuels de 5 000 $, le pouvoir d’achat de cette somme sera moins élevé à l’échéance de l’obligation que lorsque vous l’avez acheté.

Comment intégrer les obligations à votre portefeuille

Habituellement, les investisseurs plus prudents se servent des obligations pour obtenir un revenu stable. Ils achètent une obligation au moment où elle est émise et la conservent, en s’attendant à recevoir des paiements d’intérêts fixes à intervalles réguliers. À l’échéance du titre, ils récupèrent leur capital et le réinvestissent.

Les investisseurs plus audacieux ont tendance à négocier les obligations comme ils le feraient avec les actions, en espérant faire de l’argent en vendant une obligation à un prix plus élevé que celui qu’ils avaient payé. En effet, les obligations émises au moment où les taux d’intérêt sont élevés prennent de la valeur quand les taux d’intérêt baissent. En raison de cette hausse du prix de l’obligation, ou plus-value, il est souvent plus payant de vendre l’obligation que de la conserver jusqu’à l’échéance.

Échelonner votre portefeuille
Vous pouvez avoir recours à une technique appelée « échelonnement », qui consiste à répartir vos placements entre des obligations ayant différentes dates d’échéance. Chaque fois qu’un titre est échu, vous pouvez réinvestir le capital. L’échelonnement assure la fluidité de vos placements tout en vous évitant de devoir investir la totalité de votre argent d’un seul coup quand les taux d’intérêt sont bas.

Comment acheter des obligations

Si vous ne désirez pas acheter directement des obligations individuelles, vous pouvez investir dans un fonds commun de placement ou un FNB axé sur les obligations. Certains de ces fonds vous donnent accès à l’ensemble du marché obligataire, tandis que d’autres se concentrent dans les obligations de sociétés ou les obligations d’État ou se spécialisent dans les obligations d’une durée ou d’une région particulière.

Si vous êtes prêt à acheter et à vendre des obligations, il suffit de vous connecter à votre compte Qtrade Investissement direct. À partir du tableau de bord, allez à Opérations > Titres à revenu fixe, cliquez sur l’onglet Titres à revenu fixe, puis sur le module des Fonds à revenu fixe. Vous arriverez à la page Ordre de titres à revenu fixe. Cliquez sur Buy ou Sell (Acheter ou Vendre); vous verrez apparaître une page où vous pouvez choisir le genre d’obligations que vous cherchez, par catégorie, taux de rendement, émetteur, taux nominal ou échéance.

Êtes-vous prêt à ajouter des obligations à votre portefeuille de placement?

Ouvrir un compte